screenshot
En piste

Erick et son AMG GT R Pro : Des étoiles plein les yeux

Grand fan d’AMG et de circuit, Erick a troqué en 2021 sa C63 Black Series contre cette rare GT R Pro. Chaque année, ce parisien devient commissaire de piste pour vivre au plus près les 24h du Nürburgring. Il nous résume son parcours automobile.

erick et sa gtr pro

Motorsport : comment a débuté votre passion pour l’automobile ?

Erick Pallas : C’est venu sur le tard et je n’ai passé mon permis qu’à l’âge de 37 ans, parce que j’ai beaucoup voyagé. J’ai vécu 10 ans aux USA en me déplaçant qu’en train, avion ou taxi. J’ai eu la chance de débuter avec une CLK 230 Kompressor et une amie m’a offert des stages de pilotage. J’ai attrapé le virus comme ça ! Puis j’ai eu un CLK 500 et un CLK 63 AMG. Je me suis attaqué à des monuments comme le Nürburgring, puis Le Mans. Je suivais des amis qui pratiquaient le drift en compétition.

amg gtr pro logo

M. : quel a été le déclic pour aller en piste ?

E.P. : Dès que j’ai passé mon permis en 2006, j’ai tout de suite adoré conduire. De fil en aiguille, j’ai été encouragé par des amis pour essayer la piste. Ça m’a tout de suite plu. Ces amis m’ont guidé et conseillé pour sauter le pas. Marc Peraldi m’a beaucoup coaché. Ma première sortie remonte à 2008, au Nürburgring en CLK 63 AMG que je venais d’acheter. Après, j’ai craqué pour une C 63 AMG Black Series avant cette AMG GT R Pro. Je suis resté fidèle à Mercedes. Seul, je n’aurais jamais fait la démarche d’aller sur circuit. Dans ma tête, c’était inaccessible. Il fallait débuter par le karting et s’y connaître beaucoup en mécanique.  

amg gtr pro intérieur

M. : Racontez-nous votre première fois sur la Nordschleife ?

E.P. : Je n’avais pas conscience de la difficulté et je me suis laissé convaincre par mes amis. Je n’ai pas eu peur, parce que je l’ai abordée prudemment. Comme j’ai passé mon permis tardivement, je ne me suis pas pris pour Fangio. J’étais conscient du danger, moins foufou. J’ai pris le temps d’apprécier, de jauger, en me faisant coacher aussi par Pierre de Thoisy. Mes instructeurs m’ont transmis deux choses essentielles : la sécurité et le plaisir avant tout. Je ne cours pas après le chrono. Au premier virage, j’ai abîmé une jante sur les gros vibreurs… Ça remet les idées en place. J’ai réalisé une quinzaine de tours. J’ai pris de l’assurance, en toute humilité. Mais je n’ai jamais été effrayé. Après, j’ai enchaîné avec Le Mans, Magny-Cours, Dijon, Le Castellet…

amg gtr pro face

M. Comment vous êtes-vous orienté vers cette AMG ?

E.P. : J’adore Mercedes depuis ma première voiture, la CLK 230 Kompressor. C’est sûr que l’efficacité n’était pas prioritaire mais il y avait déjà 500 ch avec le CLK 63 AMG. J’ai réussi ensuite à obtenir une des dix C 63 AMG Black Series allouées à la France. J’ai roulé pendant 9 ans et 140 000 km, dont 110 000 km de piste ! Après, mon garagiste Nicolas de chez MLC 63 avait cette GT R Pro… Et j’ai craqué. Il y en a seulement une quinzaine en France. Mon rêve est d’avoir la Black Series, mais elle reste hors de portée. Il faut savoir raison garder. J’ai déjà la chance d’avoir une super AMG. La ligne d’échappement a été revue, ainsi que les turbos. J’ai changé aussi des durites et le liquide de freins. La puissance grimpe à 685 ch, on a gagné 100 ch ! La suspension est d’origine et réglable en détente/compression. Je ne suis pas assez pointu pour modifier le set-up usine. Elle a des harnais avec des baquets spécifiques, ainsi qu’un arceau. J’ai seulement modifié la couleur du liseré des jantes. C’est la plus efficace des AMG que j’ai possédées et elle est très saine. J’aime sa polyvalence. J’adore le bruit du V8, l’atmosphère.
Elle est juste un peu lourde par rapport aux Porsche 911 GT3, mais je n’ai pas de souci de freins qui sont en carbone/céramique. Je me régale avec les Cup 2 et je n’ai jamais eu de pépin en près de 20 000 km de piste. Je suis très soigneux sur l’entretien.

amg gtr pro ar profil

M. : Et s’il fallait changer cette AMG ?

E.P. : Mon rêve reste d’avoir une AMG GT Black Series. Je ne suis pas Porsche, mais je suis aussi attiré
par les 911 GT3 RS et GT2 RS. J’aime beaucoup, mais je pense que je resterai fidèle à AMG. J’ai eu la chance d’aller à Affalterbach et de connaître le pilote Maro Engel qui est devenu un ami. Donc j’ai envie de rester dans cette famille.
 

amg gtr pro 3:4 avant

Nos dernières occasions
Arnaud Demasier

Partager cet article

Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
SPORTIVES
D’OCCASION
motorsport blanc
NE MANQUEZ PAS LE PROCHAIN NUMÉRO
 VOUS AIMEREZ
AUSSI
lamborghini revuelto 2
Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.