favicon blancgrège rvb
Actus

Mais que se passe-t-il en WRC ? Le champion du monde ne défendra pas son titre l’an prochain

Mais que se passe-t-il en WRC ? Après Sébastien Ogier qui a souhaité souffler après son dernier titre il y a deux ans, c'est au tour du tout jeune double champion du monde Kalle Rovanperä d'annoncer qu'il ne défendra pas son titre l'an prochain !
SOMMAIRE

Après que Toyota a achevé brillamment sa saison en signant un triplé dans le dernier rallye disputé sur ses terres au Japon, nous avons eu la surprise d’apprendre que le plus jeune double champion du monde de l’histoire, Kalle Rovanperä, 23 ans, ne disputera pas la totalité de la saison prochaine et sera donc dans l’incapacité de défendre son titre !

toyotawrc japan2

Un besoin de souffler

En fait, si le Finlandais a bien signé une prolongation de contrat portant sur plusieurs années avec Toyota Gazoo Racing, il a également exigé de ne participer qu’à une moitié de la saison prochaine. Pourquoi une telle décision de la part d’un si jeune pilote sachant que nous sortons de de deux décennies de domination française avec les 9 titres de Sébastien Loeb et les 8 de Sébastien Ogier ?

rovanpera2

Kalle Rovanperä explique que, malgré son jeune âge, cela fait déjà 15 ans qu’il court en rallye (ceci expliquant aussi sa précocité) et qu’il ressent une certaine lassitude mentale après une saison extrêmement éprouvante. On peut assez facilement comprendre que le garçon n’a pas vraiment eu d’enfance et de période d’insouciance.

Rappelons que la saison comporte 13 manches et qu’entre les voyages autour du globe, les reconnaissances et les 3 ou 4 jours de compétition, chaque épreuve dure plus d’une semaine pour un équipage. Si l’on ajoute à ceci les séances d’essai, la charge mentale endurée par les pilotes en lutte pour le titre devient extrêmement lourde à supporter. Le rallye n’est pas le circuit et sur 300 km de spéciales, le nombre d’impondérables à gérer est autrement plus grand qu’en piste.

Un autre paramètre à prendre en compte est mentionné par Paul Fraikin qui suit le rallye depuis des décennies. Selon lui, certains ‘anciens’ expliquent que le rallye est bien différent de nos jours : « L’humain a disparu … Avant, pendant les recos, on mangeait ensemble le soir au resto ; maintenant c’est tout de suite chacun dans sa chambre pour visionner les vidéos ! En Rallye, c’est pire : avant, entre 2 Spéciales, on plaisantait ; maintenant, dès qu’on a 10 petites secondes, c’est smartphone et vision – vision – vision ! Du coup, entre pilotes, on n’a presque plus le temps de se dire bonjour … »

Pour Rovanperä, 2024 sera donc une année « hybride »consacrée à « recharger ses batteries » avant de revenir à plein temps en 2025. Cela lui permettra également de participer à d’autres évènements qui lui tiennent à coeur et notamment à plusieurs compétition de drift où la camaraderie et les relations entre pilotes sont sans doute plus répandues qu’en rallye.

2024, l’année des losers ?

2024 sera donc une année de tous les possibles pour ceux qui n’ont jamais remporté le titre puisque Sébastien Ogier ne s’engagera pas lui non plus dans l’intégralité du championnat.
Cette année de repos des champions du monde laisse le champ libre aux ‘Poulidor’ de la discipline, à savoir Elfyn Evans, trois fois vice champion avec Toyota, ou Thierry Neuville, cinq fois vice-champion du monde dans sa carrière (et trois fois 3eme !) qui voudra sans aucun doute apporter son premier titre Pilote à Hyundai (après deux titres Constructeur). Il devra toutefois composer avec un rival de taille puisque l’an prochain, le champion du monde 2019, Ott Tanäk, retrouvera l’équipe coréenne qu’il avait pourtant quitté fin 2022.

Tout sauf des losers.

Est-ce bien sérieux ?

neuville japan1

Avec le désengagement encore plus prononcé de Ford l’an prochain (ils s’engagent en Rallye-raid), on sait que le rallye est actuellement dans une situation très délicate. L’avenir de la compétition sur routes est très incertain, faute de protagonistes (pilotes comme écuries) et de retombées suffisantes.
La saison prochaine, le championnat devrait donc se jouer entre trois pilotes (Evans, Neuville, Tanäk) avec un avantage de taille pour le pilote Toyota qui profitera de la présence épisodique d’Ogier et Rovanperä pour prendre régulièrement des points aux pilotes Hyundai.
Tout ceci ne jette-t-il pas déjà un discrédit sur le champion 2024 ? Comment ne pas le considérer comme un titre au rabais ? Le Championnat du monde des Rallyes avait-il besoin de ça ? Tant de questions qui ne devraient malheureusement pas améliorer la situation de la discipline.

 

Nos dernières occasions

Partager cet article

Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
SPORTIVES
D’OCCASION
 VOUS AIMEREZ
AUSSI
lamborghini revuelto 2
Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.