favicon blancgrège rvb
Actus

WEC 2023 et IMSA : le nouvel âge d’or de l’endurance

Peugeot, Ferrari, Porsche, Cadillac, Toyota, BMW, Acura, SCG. L’endurance et les 24 Heures du Mans se prépare à un choc titanesque digne des plus belles années de la discipline. Avouons que ça met l’eau à la bouche, après de longues années de vaches maigres.
SOMMAIRE

1 – Les engagés

Parfois malmenées par de vieilles Alpine LMP1 maintenues artificiellement en vie pour garantir un minimum de spectacle dans une catégorie Hypercar très pauvre depuis l’arrivée de cette nouvelle discipline reine de l’endurance en 2021, les Toyota dominent outrageusement les 24 Heures du Mans depuis la fin de la dernière décennie sans autre gros constructeur pour les inquiéter parmi les (rares) concurrents. Mais en 2023, tout change. En plus de vaillantes petites structures comme Glickenhaus et Vanwall désireuses de s’inviter dans la bataille au plus haut niveau, Toyota devra battre des Peugeot 9X8 pas spécialement étincelantes lors de leur baptême du feu à la fin de la saison 2022 (qui voudront faire beaucoup mieux cette saison). Mais aussi trois nouvelles écuries d’usine aux gros moyens : Ferrari après cinquante ans d’absence au plus haut niveau, Porsche qui veut reprendre ses bonnes habitudes en tête et Cadillac qui veut enfin gagner le Mans après une tentative ratée au début du siècle. Bon, il y a aussi les catégories LMP2 et GTE Am qui passeront inévitablement au second plan derrière un menu aussi appétissant dans la catégorie reine des Hypercars. Et aux Etats-Unis, le championnat de l’IMSA qui possède ses propres engagés (dont certains font l’impasse sur le WEC et les 24 Heures du Mans).

wec 2023

2 – Deux types de voitures, une source de problème ?

Pour que l’affrontement soit sublime, il faudra déjà que la nouvelle réglementation technique tienne la route. La nouvelle catégorie Hypercar rassemble des autos répondant à la réglementation LMH (Le Mans Hypercar) et des machines conformes au règlement LMDh (Le Mans Daytona hybride). La première englobe Toyota, Peugeot et Ferrari alors que la seconde concerne Porsche, BMW, Acura et Cadillac (mais aussi Alpine et Lamborghini dès 2024). Les autos du groupe LMH ont la réputation de coûter plus cher en développement technique, autorisent une plus grande liberté de choix (jusqu’à la transmission intégrale) et peuvent recevoir jusqu’à 272 chevaux d’énergie électrique. Celles du groupe LMDh doivent utiliser l’un des quatre châssis de base homologués par l’IMSA et l’ACO (Oreca, Multimatic, Ligier et Dallara), possèdent une mécanique électrique de 68 chevaux et une transmission aux seules roues arrière. Dans les deux cas, la puissance maximale cumulée est limitée à 680 chevaux (mais avec une possibilité de jouer plus finement sur le mix entre la puissance thermique et électrique pour les LMH). L’homogénéité des performances entre les LMH et LMDh doit être garantie par une BoP (Balance of Performance) censée annuler d’éventuelles différences de chronos. Or, ce système a souvent fait couler de l’encre dans les autres catégories de course où elle est de rigueur (le GTE et le GT3 par exemple). Espérons que les choses se passent bien et que le championnat ne tourne pas aux batailles politiques entre les constructeurs.

porsche 963
Deux Porsche 963, des LMDh qui visent aussi bien la victoire aux Etats-Unis en IMSA qu’aux 24 Heures du Mans (et dans les autres courses du championnat WEC).

3 – Un hors d’œuvre ce week-end avec les 24 Heures de Daytona

Le championnat d’endurance américain de l’IMSA autorise les LMDh dans sa catégorie reine mais pas les LMH. Sachant que Porsche, Cadillac, Acura et BMW (ces deux derniers pouvant possiblement venir en WEC et aux 24 Heures du Mans dès 2024) y sont engagés, il sera intéressant de suivre la première épreuve de la saison (les 24 Heures de Daytona) ce week-end pour avoir une première idée de la hiérarchie entre ces nouvelles LMDh. Oui, comprendre les subtilités entre les différentes catégories techniques et championnats présents dans le monde en endurance nécessite d’être encore plus pointu qu’en Formule 1…

daytona

4 – Où suivre l’endurance dans les médias ?

Les 24 Heures de Daytona seront à suivre gratuitement sur le site de l’IMSA (départ samedi 28 janvier à 19h40 heure française), mais aussi sur Auto Moto la Chaîne pour le départ et l’arrivée. Quant au WEC et aux 24 Heures du Mans, ils pourront être suivis de manière payante sur le live vidéo du championnat mais sans doute aussi à la télé sur (pas en intégralité), sur des chaînes qui restent à préciser.

ferrari 499
La fameuse Ferrari 499P qui vise la victoire en WEC et aux 24 Heures du Mans 2023.

5 – Qui va gagner Le Mans ?

Alors là, bon courage pour trouver le tiercé des 24 Heures du Mans 2023 dans le bon ordre. Toyota bénéficiera-t-il de son avantage d’expérience ? Porsche de son savoir faire hors norme au Mans ? Ferrari de son expertise des très gros programmes de sport automobile avec la F1 ? Ou bien Peugeot apprendra-t-il de ses erreurs de 2022 pour arriver au meilleur niveau ? La surprise peut-elle venir d’un artisan comme Glickenhaus ou Vanvall ? Cette dernière possibilité nous paraît improbable mais puisqu’on dit que tout peut arriver aux 24 Heures du Mans…

6 – Les calendriers WEC & IMSA

WEC 2023

  • 11-12 mars : Sebring, prologue (Etats-Unis)
  • 17 mars : Sebring, 1000 miles (Etats-Unis)
  • 16 avril : Portimão, 6 heures (Portugal)
  • 29 avril : Spa-Francorchamps, 6 heures (Belgique)
  • 10-11 juin : Le Mans, 24 heures (France)
  • 09 juillet : Monza, 6 heures (Italie)
  • 10 septembre : Fuji, 6 heures (Japon)
  • 04 novembre : Bahreïn, 8 heures

IMSA 2023

  • 29/30 janvier : 24 Heures de Daytona
  • 18 mars : 12 Heures de Sebring
  • 15 avril : Grand Prix de Long Beach
  • 14 mai : Laguna Seca
  • 25 juin : 6 Heures de Watkins Glen
  • 09 juillet : Canadian Tire Motorsport Park – Mosport
  • 22 juillet : Lime Rock Park
  • 06 août : Elkhart Lake – Road America
  • 27 août : Virginia International Raceway
  • 17 septembre : Indianapolis Motor Speedway
  • 14 octobre : Petit Le Mans – Road Atlanta
Nos dernières occasions

Partager cet article

Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
SPORTIVES
D’OCCASION
284 900 €
porsche 718 boxster rs occasion 3
Porsche 718 Spyder RS
Mise en circulation : janvier 2024
144 900 €
porsche 991 gt3 occasion 2
Porsche 911 (991) GT3
Mise en circulation : août 2015
76 900 €
porsche boxster 981 gts occasion 3
Porsche Boxster (981) GTS
Mise en circulation : janvier 2016
239 900 €
ferrari portofino occasion 3
Ferrari Portofino
Mise en circulation : août 2019
314 900 €
lamborghini huracan evo occasion 2
Lamborghini Huracan EVO Spyder
Mise en circulation : février 2019
94 900 €
alpine a110 gt occasion 1
Alpine A110 GT
Mise en circulation : janvier 2024
289 000 €
lamborghini urus jaune occasion 2
Lamborghini Urus
Mise en circulation : juin 2022
309 000 €
lamborghini urus girigo keres occasion 3
Lamborghini Urus
Mise en circulation : octobre 2022
364 900 €
ferrari 296 gtb occasion 3
Ferrari 296 GTB
Mise en circulation : février 2023
359 000 €
lamborghini urus s occasion 1
Lamborghini Urus S
Mise en circulation : mars 2023
254 900 €
porsche 992 gt3 2 occasion 1
Porsche 911 (992) GT3
Mise en circulation : février 2022
157 900 €
porsche 991 2 gts occasion 2
Porsche 911 (991/2) Targa 4 GTS
Mise en circulation : février 2018
274 900 €
porsche 992 gt3 occasion 1
Porsche 911 (992) GT3
Mise en circulation : juin 2023
419 900 €
ferrari 458 speciale occasion 3
Ferrari 458 Speciale
Mise en circulation : janvier 2014
209 900 €
lamborghini huracan grise 1
Lamborghini Huracan LP 610-4
Mise en circulation : septembre 2015
245 000 €
porsche 997 gt3 rs 1
Porsche 911 (997/2) GT3 RS
Mise en circulation : janvier 2011
254 900 €
porsche cayman gt4 rs 1
Porsche 718 Cayman GT4 RS
Mise en circulation : décembre 2022
359 900 €
lamborghini aventador 1
Lamborghini Aventador S
Mise en circulation : janvier 2019
244 900 €
porsche 992 cs gts cabriolet 3
Porsche 911 (992) Carrera 4 GTS Cabriolet
Mise en circulation : juin 2023
249 900 €
porsche cayman gt4 rs rose 1
Porsche 718 Cayman GT4 RS
Mise en circulation : septembre 2023
115 900 €
ferrari f430 spider 1
Ferrari F430 Spider
Mise en circulation : novembre 2008
224 900 €
lamborghini gallarda spyder performante 2
Lamborghini Gallardo LP570-4 Spyder Performante
Mise en circulation : juillet 2015
264 900 €
ferrari roma 1
Ferrari Roma
Mise en circulation : mars 2021
69 900 €
bmw 1m 2
BMW 1M
Mise en circulation : octobre 2011
158 200 €
porsche 991 c4 gts cabriolet 3
Porsche 911 (991) Carrera 4 GTS Cabriolet
Mise en circulation : avril 2015
339 900 €
ferrari f8 tributo occasion 2
Ferrari F8 Tributo
Mise en circulation : décembre 2020
449 900 €
ferrari 488 pista occasion 2
Ferrari 488 Pista
Mise en circulation : février 2019
244 900 €
porsche 991 gt3 rs weissach 1
Porsche 911 (991/2) GT3 RS
Mise en circulation : mai 2019
279 900 €
lamborghini diablo 1
Lamborghini Diablo
Mise en circulation : septembre 1992
352 900 €
ferrari 296 gtb verte 2
Ferrari 296 GTB
Mise en circulation : avril 2023
359 900 €
ferrari 812 superfast 1
Ferrari 812 Superfast
Mise en circulation : avril 2021
324 900 €
lamborghini huracan evo spyder 1
Lamborghini Huracan EVO Spyder
Mise en circulation : février 2020
364 900 €
ferrari f8 spider 3
Ferrari F8 Tributo Spider
Mise en circulation : août 2021
294 900 €
lamborghini aventador noire 1
Lamborghini Aventador LP700-4
Mise en circulation : septembre 2012
1 690 000 €
ferrari 599 sa aperta 1
Ferrari 599 SA Aperta
Mise en circulation : juin 2011
384 900 €
ferrari f8 tributo spider occasion 1
Ferrari F8 Spider
Mise en circulation : août 2020
379 900 €
ferrari 812 superfast occasion 1
Ferrari 812 Superfast
Mise en circulation : avril 2018
179 900 €
porsche 991 gt3 rs occasion 3
Porsche 911 (991/1) GT3 RS
Mise en circulation : septembre 2016
64 900 €
porsche macan gts occasion 3
Porsche Macan GTS
Mise en circulation : février 2017
79 900 €
porsche 997 turbo occasion 2
Porsche 911 (997) Turbo
Mise en circulation : mai 2007
 VOUS AIMEREZ
AUSSI
lamborghini revuelto 2
Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.