couv 115

Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport

Fiche COLLECTION by Motorsport

EN BREF
SORTIE : 2015
MOTEUR : 4 en ligne
CYLINDRÉE : 1598 cm3
VITESSE MAX : 250 km/h
PUISSANCE (ch à tr/mn) : 270 à 6000
POINTS FORTS

Châssis
Souplesse moteur
Poids
Feeling sportif

POINTS FAIBLES

Sonorité artificielle
Filtrage à basse vitesse

Partager la fiche

La Peugeot 308 GTi sortie en 2015 tire sa révérence en cette fin d’année. L’occasion de lui rendre hommage, en se remémorant ses bons et enjoués services. Sa mission ? Appliquer les recettes de la très exclusive RCZ R à la grande diffusion en reprenant l'appellation "by Peugeot Sport".

Second modèle à recevoir l’appellation pompeuse “by Peugeot Sport”, la 308 II GTi a eu la lourde tâche de séduire les puristes, tout en étant polyvalente et en limitant les coûts de développement. Cela se traduit par des choix drastiques : une boîte manuelle, un poids mesuré (1,2 tonne !), un moteur éprouvé, des pneus standard et l’abandon de la chasse aux chronos sur la Nordschleife. Sans omettre une relative discrétion, sauf quand elle arbore une peinture bi-ton. Elle ne reprend pas la plateforme du coupé RCZ R, mais sa base moteur avec une refonte des accessoires et une fiabilité accrue. L’échangeur est spécifique, comme le collecteur et la ligne d’échappement.
À sa sortie, cette GTi est loin d’être la plus puissante ou la plus coupleuse de la catégorie, mais elle réussit l’exploit d’écoper d’un faible malus (250 € en 2015 !). Ce bloc downsizé est une merveille de souplesse et d’entrain. Il saisit dès 2 000 tr/mn et cogne jusqu’au rupteur sans s’essouffler (6 800 tr/mn). Le chrono n’en revient pas : moins de 26’’ au 1 000 m départ arrêté ! Mais les tympans restent de marbre, voire souffrent quand les bruits d’admission sont maladroitement amplifiés via les haut-parleurs, en mode Sport. L’échappement ronflant du concept R HYbrid, qui a marqué les esprits par son degré d’aboutissement et son efficacité, aurait été le bienvenu. Malgré la force étonnante du petit 1,6 litre turbo, l’essieu avant encaisse parfaitement la cavalerie. Il faut dire que, tradition oblige, les trains roulants sont mitonnés aux petits oignons. Les voies larges s’ajoutent à un carrossage marqué à l’avant, à des amortisseurs à butées hydrauliques (en détente), à des gros freins et à un autobloquant Torsen taré à 35 %. Mieux vaut s’accrocher au petit volant atypique (pouvant cacher le compteur), mais les remontées de couple restent progressives. Le feeling passe bien avec la direction.

Vraie GTi

La suspension, elle, survole les pires difficultés à rythme enjoué et se révèle sèche à basse vitesse. Une “rallyeuse” dans l’âme, qui se montre à l’aise sur circuit comme nous l’avons vu à Magny-Cours. Précise, rigoureuse, plus équilibrée que la concurrence de l’époque, cette 308 deuxième du nom procure un réel plaisir, avec plus de tact qu’une Mégane 3 R.S. Trophy et plus d’entrain qu’une Leon 3 Cupra. L’arrière, lui, pivote sans trop en faire à l’aide des freins… sur le sec. Sur le mouillé, les dérives sont légion aux placements, en coupant les aides. On enchaîne les tours de manège avec un large sourire. Les freins surpuissants donnent entière satisfaction, comme la commande de boîte rapide et agréable. Il ne faut toutefois pas espérer suivre le rythme des concurrentes citées plus haut, puisque la Française se passe de semi-slicks. Elle sauve l’honneur en claquant un temps d’actuelle Focus ST (280 ch) sur le Club : 1’27’’10. C’est le chrono d’une BMW M235i, et la compacte ne rend qu’une demi-seconde au frangin RCZ R. En résumé, cette GTi porte bien son nom et brille un peu partout. La polyvalence reste inférieure à celle de la référence Golf GTI. L’agilité et les performances n’égalent pas les meilleures de la catégorie. Mais au bout du compte, la Frenchy tire son épingle du jeu par son homogénéité. Elle mérite la mention très bien et que l’on épluche les annonces, où elle pullule et démarre à la moitié de son prix initial !

 TOUTE LA
FICHE TECHNIQUE
Type (cylindres)
4 en ligne
Disposition
Avant
Transversal
Cylindrée (cm³)
1598
Alesage x Course (mm)
77,0 x 85,6
Rapport volumétrique
9,2 : 1
Soupapes / Cylindres
4
Arbres(s) à cames
Double (calage variable échappement et admission)
Entraînement
Chaîne
Alimentation / Allumage
Gestion intégrale
Suralimentation
Turbo
Lubrification
Carter humide
Puissance maxi (ch) à (tr/mn)
270 à 6000
Couple maxi (Nm) à (tr/mn)
330 à 1900

Régime maxi (tr/mn)

6800
Vitesse maximum (km/h)
250
0-100 km/h annoncé
6”0
0-100 km/h mesuré
6”5
0-200 km/h annoncé
-
0-200 km/h mesuré
21”7
400m DA annoncé
-
400m DA mesuré
14”4
1000m DA annoncé
25”3
1000m DA mesuré
25”7
Consommation moyenne (l/100km)
8.1
CO2 (g/km)
139
Année de sortie
2015
Prix à sa sortie
37200 €
Puissance fiscale
16
Options principales
Peinture bi-ton
Toit en verre
Hi-fi Denon
Sièges chauffants

 VOUS AIMEREZ
AUSSI

peugeot 205 gti 1.9 arriere
FICH COLL.
BY MOTORSPORT
peugeot 306 s16 bv6 avant
FICH COLL.
BY MOTORSPORT
peugeot 207 rc 2
FICH COLL.
BY MOTORSPORT
peugeot 208 by peugeot sport 1
FICH COLL.
BY MOTORSPORT
SPORTIVES
D’OCCASION
209 900 €
Lamborghini Huracan LP 610-4
Mise en circulation : septembre 2015
479 900 €
Rolls Royce Cullinan
Mise en circulation : juillet 2020
529 900 €
Ferrari 812 GTS
Mise en circulation : avril 2022
245 000 €
Porsche 911 (997/2) GT3 RS
Mise en circulation : janvier 2011
254 900 €
Porsche 718 Cayman GT4 RS
Mise en circulation : décembre 2022
Prix sur demande
Lotus Elise S2
Mise en circulation : juillet 2003
lamborghini revuelto 2
Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.