couv 115

Mazda 6 MPS

Fiche COLLECTION by Motorsport

EN BREF
SORTIE : 2006
MOTEUR : 4 en ligne
CYLINDRÉE : 2261 cm3
VITESSE MAX : 240 km/h
PUISSANCE (ch à tr/mn) : 260 à 5500
POINTS FORTS

Élasticité mécanique
Équipement pléthorique
Comportement plaisant
Facilité de conduite

POINTS FAIBLES

Intégrale non permanente
Poids élevé
Ligne banale

Partager la fiche

Discrète et bien élevée, la Mazda 6 MPS vient apporter sa vision de la berline familiale sportive. Au programme, transmission intégrale et quatre cylindres turbocompressé de 260 ch font très bonne impression, mais sont encore insuffisants face aux Impreza et Lancer…

Présentée en tant que proto de salon en 2002, la 6 MPS ne fait son apparition au catalogue qu’en 2006. Seulement voilà, sa puissance d’alors, annoncée à 260 ch devient moyenne comparée à ses rivales directes qui ont mis la barre à 280 canassons : l’Impreza WRX STi et la Lancer Evo IX. En réalité, la Mazda ne joue pas vraiment dans la même cour que ces deux monstres échappés du WRC. Sa plastique le prouve. Très, voire trop discrète, elle cache quelques éléments distinctifs (becquet de coffre, deux sorties d’échappement, jantes 18 pouces, boucliers plus imposants), mais le néophyte aura du mal à noter les différences. Rien d’original à l’intérieur mais que du sérieux et surtout un équipement pléthorique de série ! Seule option possible : le toit ouvrant.
La position de conduite est bonne et les sièges enveloppants font bonne figure, même en conduite musclée. Sous le capot se cache une mécanique intéressante. Il s’agit d’un quatre en ligne turbo, comme chez Mitsubishi et Subaru, mais le 2,3 litres tout alu en question se distingue par une injection directe, un raffinement qui, combiné au calage variable à l’admission, offre une belle élasticité.
Outre des accélérations très respectables bien qu’un cran en dessous de la concurrence, cette mécanique permet surtout à sa monture de briller en reprises, le bon étagement de la boîte mécanique à six rapports plaidant également en ce sens. La docile efficacité des 260 ch s’accorde à merveille au comportement de la 6 MPS.

Excellent compromis

Le châssis souffre d’une suspension un peu souple mais affiche globalement une belle homogénéité et une facilité assez déconcertante. Moins sophistiquée que celle de ses rivales nippones, la transmission est intégrale mais non permanente. Autrement dit, l’auto demeure une traction la plupart du temps, mais en cas de besoin les roues postérieures entrent dans la danse. Un embrayage électromagnétique à disques se charge de distribuer le couple entre les essieux, tandis qu’un noble Torsen gère le glissement entre les roues arrière.
Les transferts de couple vers la poupe sont parfois brutaux et permettent, sans nuire à la facilité de conduite, de déclencher de légères phases de survirage à l’accélération. Là encore, on est loin du panache des Evo et autre Impreza, mais le plaisir de conduite est au rendez-vous et le compromis général reste très satisfaisant compte tenu du gabarit de l’auto (4,80 m de long) et de son poids (1,6 tonne). En dépit de ses nombreuses qualités et d’un prix très compétitif, la 6 MPS va avoir du mal, doux euphémisme, à percer le marché français, avec moins d’une cinquantaine de voitures par an. Le manque d’image y est certainement pour beaucoup, mais l’arrivée de la 3 MPS, elle aussi très habitable et propulsée par le même moteur, n’aura-t-elle pas aussi participé à l’échec commercial de sa grande soeur ?

 TOUTE LA
FICHE TECHNIQUE
Type (cylindres)
4 en ligne
Disposition
Avant
Transversal
Cylindrée (cm³)
2261
Alesage x Course (mm)
87,5 x 94,0
Rapport volumétrique
9,5 : 1
Soupapes / Cylindres
4
Arbres(s) à cames
Double (calage variable admission)
Entraînement
Chaîne
Alimentation / Allumage
Non communiqué
Suralimentation
Turbo
Lubrification
Carter humide
Puissance maxi (ch) à (tr/mn)
260 à 5500
Couple maxi (Nm) à (tr/mn)
380 à 3700

Régime maxi (tr/mn)

6500
Vitesse maximum (km/h)
240
0-100 km/h annoncé
6”6
0-100 km/h mesuré
6”6
0-200 km/h annoncé
-
0-200 km/h mesuré
25”2
400m DA annoncé
14”6
400m DA mesuré
14”6
1000m DA annoncé
26”9
1000m DA mesuré
26”5
Consommation moyenne (l/100km)
10,7
CO2 (g/km)
245
Année de sortie
2006
Prix à sa sortie
35 700 €
Puissance fiscale
18 CV
Options principales
Toit ouvrant électrique
Peinture métallisée (gratuite)

 VOUS AIMEREZ
AUSSI

Il n'existe aucune fiche collection de la même marque ...
SPORTIVES
D’OCCASION
209 900 €
Lamborghini Huracan LP 610-4
Mise en circulation : septembre 2015
479 900 €
Rolls Royce Cullinan
Mise en circulation : juillet 2020
529 900 €
Ferrari 812 GTS
Mise en circulation : avril 2022
245 000 €
Porsche 911 (997/2) GT3 RS
Mise en circulation : janvier 2011
254 900 €
Porsche 718 Cayman GT4 RS
Mise en circulation : décembre 2022
Prix sur demande
Lotus Elise S2
Mise en circulation : juillet 2003
lamborghini revuelto 2
Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.