Reportage

Ferrari Daytona SP3 en Lego : Pour 100 briques…

… «t’as plus rien », mais pour beaucoup moins, on peut passer des heures de plaisir avec une Daytona SP3. En Lego bien sûr.

SOMMAIRE

Il n’y a eu que 599 exemplaires de la Ferrari Daytona SP3 produits. Il y a peut-être parmi nos lecteurs un ou deux élus qui ont signé leur bon de commande, et ceux-ci sont de véritables privilégiés, car Ferrari n’autorise l’achat d’une SP3 qu’à ses clients qui possèdent déjà une Monza SP1 ou SP2. Mais pour nous simples mortels, une alternative existe pour prendre des heures de plaisir avec cette extraordinaire hypercar, sous la forme d’un nouveau kit Lego Technic. Et comme cela nous intriguait beaucoup, nous avons demandé à la marque de jouets danoise si elle voulait bien nous confier un exemplaire pour nous permettre de réaliser un essai d’un genre plutôt inédit chez Enzo.

enzo lego ferrari daytona5

Vous avez probablement tous assemblé un kit Lego dans votre enfance, mais celui-ci, intégré à la collection Ultimate Car, risque de déconcerter les plus jeunes de nos lecteurs. Lego indique sur la boîte qu’il est réservé au plus de 18 ans : non, rien de choquant à craindre, mais avec 3 778 pièces et un assemblage souvent complexe qui demandera environ 20 heures de manipulations, il fait partie de ces kits que Lego destine en priorité aux adultes.

Les origines de ‘Leg godt’

Il est en effet loin le temps où les briques en plastique étaient de simples joujoux. Tout a commencé en 1934, lorsqu’un charpentier appelé Ole Kirk Christiansen a lancé sa marque de jouets en bois, Lego, une contraction de « leg godt » (bien jouer, en danois), qui produisait des cubes en bois pouvant être assemblés grâce à un système désormais bien connu de tétons et de trous. Ce n’était pas son idée, mais lorsqu’il dépose un brevet en 1958 pour un jeu de construction utilisant un système modulable de briques en plastique, la grande aventure était lancée.

VOUS AVEZ PROBABLEMENT DÉJÀ ASSEMBLÉ UN KIT LEGO DANS VOTRE ENFANCE, MAIS CELUI-CI EST RÉSERVÉ AUX PLUS DE 18 ANS…

Alors que de nombreux univers de jeux sont progressivement créés pour les jeunes enfants, la série Technic apparue en 1977 se destine aux plus âgés d’entre eux. Avec ses pièces spécifiques, des poutres régulièrement percées de trous permettant de faire passer des axes et des connecteurs, sur lesquels s’enfichent roues, engrenages et poulies, elle permet la création de mécanismes de plus en plus complexes. Le premier kit de 207 pièces est un chariot élévateur dont la fourche est actionnée par une crémaillère et dont les roues sont directrices. La même année, une première voiture est proposée.

Enfin, le kit 853-1 permet plus prosaïquement d’assembler un grand châssis recevant un moteur 4 cylindres en ligne entraînant les roues arrière, des roues directrices à l’avant, et des sièges réglables pour faire bonne figure : les premières pièces Technic ne permettent guère plus, mais cela va vite changer. En 1988 est lancée la mythique « voiture d’essai » qui a fait rêver bien des enfants d’une génération : disposant enfin d’un semblant de carrosserie (à phares escamotables au mécanisme fonctionnel), celle-ci proposait une suspension indépendante aux quatre roues s’apparentant à des triangles superposés, ainsi qu’un moteur V4 entraînant les roues via une transmission manuelle à 3 rapports (plus une marche arrière) et un différentiel. Pour l’avoir eue à l’époque, je peux vous confirmer à quel point tout cela était extraordinaire et semblait être le summum de la conception automobile à base de briques en plastique. Il n’en était rien : la Supercar de 1994 y ajoutait 4 roues motrices et directrices, grâce à de nouvelles pièces de cardan, et celle-ci restera longtemps un must technologique.

Ferrari et Lego

enzo lego ferrari daytona7
Des heures d’assemblage et de contemplation en perspective.

La présence de Ferrari dans l’univers Lego ne date pas d’hier : en 1997 une Formule 1 intègre la gamme Lego System et une cinquantaine de kits célébrant des voitures de Maranello verront le jour. La gamme Racers de modèles réduits de plus grandes dimensions employant des pièces Technic, mais aux fonctionnalités réduites, propose une Enzo au 1/10e en 2004, suivie d’une F1 au 1/8e en 2006 ou 599 GTB Fiorano en 2007.

Entre-temps Lego effectue une mutation profonde pour s’adapter à un univers du jouet de plus en plus concurrencé par le numérique, mais aussi pour faire face à la perte de son exclusivité sur le secteur du jeu de construction avec la fin de ses brevets en 2011. Les idées fusent, et une révolution est entamée : Lego se lance dans les jeux vidéo et des licences devenues emblématiques se créent avec les univers Star Wars, Harry Potter ou Marvel, avant de devenir elles-mêmes des jeux vidéo ou des films… Et comprenant que ses anciens clients des années 70 à 90 sont devenus des adultes nostalgiques, Lego lance également des gammes de produits plus matures pour leur redonner envie de jouer avec des briques en plastique, à l’image de la série Creator ou apparaît une F40 en 2015.

820 pages de notice

enzo lego ferrari daytona4
Carlo Palazzoni avec Flavio Manzoni et la maquette de style de la voiture en arrière plan.

Lorsque le carton de la Daytona SP3 en Lego est arrivé chez moi, j’ai eu du mal à en croire mes yeux : l’emballage est immense, lourd, et évoque plus un produit de luxe qu’un jouet, même complexe. Son ouverture est un régal, avec ses trois grandes boîtes reprenant la forme de l’arrière de la voiture et permettant de décomposer l’assemblage en étapes sans être submergé par le nombre de pièces. Vous voyez ces petits connecteurs noirs qui permettent d’assembler deux poutres ensemble ? Eh bien il y en a ici 607. Et ce n’est qu’un type de connecteur parmi tout un éventail…

Alors que je parcours les quelque 820 pages (!) de la notice en 2 volumes, totalisant 1 267 étapes d’assemblages (elles-mêmes subdivisées en plusieurs sous-étapes), j’ai un instant le tournis. Dans quoi suis-je en train de m’embarquer ? Flavio Manzoni, le responsable du design de Ferrari, qui a été impliqué avec son équipe dans la conception du modèle réduit Lego durant la phase de développement de la SP3, m’a confié la veille qu’il n’avait pas encore eu le temps de construire la sienne. Je le comprends mieux, maintenant.

 LA NOTICE EN 2 VOLUMES, TOTALISANT 1 267 ÉTAPES D’ASSEMBLAGE DONNE LE TOURNIS

Si vous êtes néophyte, je vous conseille grandement de vous faire la main avec quelques kits plus simples avant de vous lancer dans l’aventure. Je me suis arrêté à la voiture d’essai de 1988, que j’ai démontée et remontée maintes fois en 30 ans, et appréhender la logique Lego est un plus non négligeable. Si une notice de Lego est un modèle de clarté que seules celles d’Ikea peuvent égaler (ça doit être un truc scandinave), elle ne vous épargnera ici pas quelques migraines, et quelques étapes clés sont même enrichies de vidéos à voir sur son smartphone via un QR code.

C’est parti pour le montage

enzo lego ferrari daytona9
La boîte de vitesses séquentielle à 8 rapports est le premier élément assemblé.

On y va ? Alors, préparez un grand espace de travail dégagé, aussi bien dessus que dessous : vous allez forcément faire tomber quelques petites pièces et si vous ne les retrouvez pas… eh bien… cela va être un problème. Coupez votre téléphone, éloignez vos enfants, mettez votre disque préféré, versez-vous une grande tasse de café et vous pourrez enfin vider les sachets de pièces correspondants à la première étape dans quelques boîtes séparées, histoire de vous y retrouver plus facilement et ne rien perdre.

La première étape est l’une des plus complexes, mais aussi des plus intéressantes : elle concerne l’assemblage de la boîte de vitesses de la voiture, puis du moteur et du train arrière. C’est un peu paradoxal, car cette transmission ne sert à rien d’autre qu’à faire bouger les petits pistons du moteur à un rythme imperceptiblement différent lorsqu’on pousse la voiture sur la table, mais telle une montre à grande complication, cette pièce de mécanique fine fait toute la magie de ce modèle. Et quelle boîte ! Ses huit rapports s’enclenchent grâce aux deux palettes placées derrière le volant (une même commande en réalité) qui permettent de les monter ou les descendre à la volée. Et un levier placé sur le tunnel central permet d’alterner entre marche arrière, point mort et marche avant.

enzo lego ferrari daytona10
Le V12 est symbolique, mais au moins les pistons sont entraînés par les roues (et non pas le contraire).

Bien sûr son mécanisme n’est pas tout à fait le même que celui d’une boîte F1 Ferrari : ici il est question d’élastiques, d’axes qui tournent, de baladeurs en plastique, et parfois les pignons se grippent un peu, mais le simple fait que cela puisse fonctionner est une source permanente d’émerveillement. À côté de cette transmission, le V12 Lego est, contrairement à celui de la Ferrari, une pièce assez rudimentaire et rapide à assembler : il ne s’agit que d’un vilebrequin (à deux paliers, oups) actionnant des petits pistons dans leurs cylindres. Et c’est tout.

Il serait amusant que Lego propose un vrai petit moteur à assembler, avec sa distribution complète et pourquoi pas quelques auxiliaires « fonctionnels ». D’ailleurs cela avait été le thème d’un des premiers kits Technic en 1980, avec un petit 3 cylindres en ligne à arbre à cames latéral entraînant de petites tiges actionnant des culbuteurs qui… se contentaient de culbuter le vide, le moteur étant trop petit pour disposer de soupapes…

De plus en plus complexe

enzo lego ferrari daytona11
Le sens du détail est extraordinaire, à l’image de cet élément de suspension avant : c’est la première fois que ce nouvel amortisseur Lego Technic est utilisé sur une voiture.

C’est le propos de la gamme Technic Ultimate Car de repousser toujours plus loin la complexité de ces modèles réduits de supercars à l’échelle 1/8e. En 2016, le premier était une Porsche 911 GT3 RS, incluant la fameuse transmission séquentielle. Deux ans plus tard, la Bugatti Chiron y ajoutait un moteur plus complexe à 16 cylindres et une transmission intégrale. La Lamborghini Sián de 2020 intégrait des portes en élytre à commande déportée. Tous ces modèles sont commercialisés en séries limitées et deviennent rapidement des collectors très prisés par les amateurs de Lego.

Identiques à celles de la SP3, les jantes asymétriques de la Daytona en Lego sont ont demandé de nombreux prototypes en 3D

Le fait qu’ils aient été réalisés en collaboration avec les équipes de design des constructeurs automobiles ajoute beaucoup à leur désirabilité. « Collaborer avec l’équipe Lego était une expérience fascinante », explique Carlo Palazzani, les responsables du design extérieur des voitures de sport Ferrari. « C’était intéressant de voir comment deux cultures du design différentes convergent vers un but commun. C’était définitivement différent d’entrer dans la tête du designer de Lego Technic et d’imaginer son approche d’un travail aussi délicat que l’interprétation d’une voiture aussi frappante, tout en respectant ses propres directives de construction. Le soin apporté au plus petit détail est très impressionnant ». Uwe Wabra, designer senior de Lego Technic raconte la difficulté de ces détails, particulièrement la recréation de la forme de la SP3 : « Essayer de capturer le style plus rond et organique avec les pièces Technic m’a donné plus que quelques nuits blanches ! » Et une fois que la forme de la voiture est correcte, il faut réussir à faire rentrer dedans toutes ses fonctionnalités. « Il est facile de compliquer les choses dans un modèle de cette taille, mais si le processus de construction devient trop complexe et difficile, j’ai échoué dans mon travail. »

enzo lego ferrari daytona13
L’incroyable tringlerie de la porte permet une cinématique en ailes de cygne à l’ouverture.

À propos de complexité, alors que quelques jours plus tard, j’approche de la fin de la construction de la voiture (et de la série que j’ai commencé à regarder d’un œil distrait tout en l’assemblant), et que je pensais que le plus difficile était derrière moi, je me retrouve à assembler les portières et découvre le degré de complication supplémentaire apporté depuis le kit de la Sián : ici les portes s’ouvrent en ailes de cygne, c’est-à-dire qu’elles ne s’articulent pas sur un plan, mais sur deux : tout en se déployant vers le haut, elles pivotent vers l’extérieur pour libérer plus d’espace. Le système de tringlerie qui actionne celle de la voiture Lego depuis un levier placé dans le compartiment moteur me laisse littéralement sans voix.

La touche finale

Puis vient la touche finale, un des éléments dont les designers Lego sont les plus fiers : la pose des superbes jantes de la voiture à la belle finition métallisée sur les trains roulants, ornées de petits logos Ferrari à rajouter et habillant des disques tournant librement dans des étriers de freins (non fonctionnels, tout de même…). De dessin identique à celles de la SP3, les jantes de la Daytona en Lego sont donc asymétriques et ont demandé de nombreux prototypes en 3D.

Il est temps de reculer de quelques pas pour admirer le résultat final. Oui avec 59 cm de long, c’est un sacrément gros « jouet » et les détails comme les faces avant et surtout arrière la rendent très proche de l’originale. Voilà qui fera un objet de décoration spectaculaire, d’autant plus gratifiant à admirer qu’on l’a assemblé soi-même. Et savoir qu’elle dispose d’une cinématique moteur-boîte « fonctionnelle » rend ce modèle réduit d’autant plus fascinant.

Surtout, j’ai passé quelque 20 heures de véritable plaisir avec cette SP3 en réduction, et je doute que je pourrai passer ne serait-ce qu’une fraction de ce temps à bord de la vraie voiture. Et le meilleur dans tout ça ? Je peux la démonter (ce qui devrait prendre à peu près autant de temps, je le crains) à l’envi, et recommencer. Encore et encore.

enzo lego ferrari daytona6

SPORTIVES
D’OCCASION
226 900 €
Ferrari 458 Italia Spider
Mise en circulation : février 2013
390 000 €
Ferrari 296 GTB
Mise en circulation : novembre 2022
109 900 €
Ferrari 360 Modena Spider
Mise en circulation : avril 2002
229 900 €
Ferrari 430 Scuderia
Mise en circulation : décembre 2010
284 000 €
Ferrari Portofino M
Mise en circulation : novembre 2021
520 000 €
Ferrari 812 GTS
Mise en circulation : octobre 2020
299 000 €
Ferrari Roma
Mise en circulation : septembre 2021
349 900 €
Ferrari F8 Tributo
Mise en circulation : décembre 2020
259 900 €
F12 BERLINETTA « ATELIER CAR »
Mise en circulation : juin 2021
435 000 €
Ferrari 488 Pista
Mise en circulation : juin 2020
logo enzo 500x280 1.png
NE MANQUEZ PAS LE PROCHAIN NUMÉRO
 VOUS AIMEREZ
AUSSI
Nouveautés
BY CARFANS
Marque :BMW
Modèle : X6M
Les deux gros SUV de BMW passent par la case restylage. Ils coûtent cher et font pour l’instant l’impasse sur
Nouveautés
BY CARFANS
Avec 610 chevaux, la BMW M3 Touring AC Schnitzer foudroie l’Audi RS4 Avant et comble le manque de la M5
Nouveautés
BY CARFANS
Marque :Lamborghini
Avant l’avènement de l’ère hybride, Lamborghini fête la fin du V12 atmosphérique avec deux modèles uniques : le coupé Invencible
Guide d'achat
BY ENZO
Marque :Ferrari
Modèle : 550 Maranello
La décision de revenir au moteur avant pour la 550 Maranello a conduit à la création d’une des meilleures Ferrari
Actus
BY CARFANS
En plus de la Bugatti Chiron Profilée à 10 millions, d’autres supercars et sportives d’exception ont atteint des prix records
Actus
BY CARFANS
Marque :Ford
Après Audi, c’est cette fois Ford qui rejoint les constructeurs automobiles déjà présents en Formule 1. On comptera pas moins
bmw m4 csl / porsche 911 gt3 touring (type 992)
Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter