couv 115
Essai

UN ESSAI SIGNÉ MOTORSPORT

Essais gamme Toyota Gazoo Racing : retour en grâce

Denis Meunier/Toyota France
le
Toyota France a eu l’excellente idée de réunir pour la première fois la famille Gazoo Racing sur les routes du rallye de Monte-Carlo. L’occasion de jauger cet ADN sportif, qui ne cesse de nous surprendre.
SOMMAIRE

toyota gamme gr 1 copie 3

Focalisé sur l’hybridation et son image « verte » depuis le début du millénaire, Toyota a écarté toute velléité sportive jusqu’à la sortie de la Yaris Gazoo Racing Master of Nürburgring (GRMN) en 2017, produite à 600 exemplaires et fêtant son retour en WRC. Rafraîchissante, ludique, cette résurrection musclée a posé les bases de l’esprit « GR », lequel devient le nom officiel de la branche sportive du géant nippon à partir de 2019 avec le retour de la Supra. Le président-pilote-passionné Akio Toyoda veut ainsi proposer des autos « dédiées au plaisir de conduire », « nées de la passion » et qui « bénéficient de l’expertise de Toyota Gazoo Racing », la branche compétition prenant le relais de Toyota Motorsport. La nouvelle appellation se dessine à partir
de 2007 avec le Team Gazoo et est officiellement utilisée depuis les 24h du Nürburgring 2009 : LF-A Gazoo Racing. Au lancement, la Supra n’embrase pas la planète auto bien qu’elle respecte les fondements de sa glorieuse aînée : propulsion à moteur avant, 6 en ligne suralimenté, look décalé. Très efficace, bien née grâce à une collaboration avec BMW, la version 3 litres a tout de l’élève modèle et mérite de se dévergonder. Afin d’abaisser le ticket d’entrée et de limiter le malus, Toyota opte plutôt pour une déclinaison quatre cylindres turbo (258 ch), qui allège le train avant mais déçoit par ses saveurs mécaniques.  

toyota gr supra 11 copie 3

Le levier en bonus

En 2022, le constructeur a revu sa copie et en profite pour associer le 6 en ligne à une boîte manuelle en option. Eh oui, on vit une drôle d’époque, le lancement d’un bon vieux levier devient un évènement ! Toutes les Supra bénéficient au passage de retouches aux niveaux de la direction (composants et calibrage), de la suspension (amortisseurs actifs, bagues de barres antiroulis) et des aides à la conduite : le mode Track facilite les dérives, comme le « Hairpin+ » en épingles. La grosse nouveauté réside donc dans la possibilité de jouer du levier, uniquement avec le 3 litres. Toyota pioche une nouvelle fois dans la banque d’organes BMW pour dégoter cette boîte 6 ZF baptisée G56L50TZ, plus proche de celle d’un Z4 à 4 cylindres (GS6L40LZ non disponible en France) que de celle des M3/M4 (GS6-45BZ pour la version 480 ch non importée). Mais il revoit le carter, l’arbre de transmission, certains engrenages, l’embrayage et se débarrasse d’éléments acoustiques futiles. Il en profite aussi pour raccourcir le pont (3,46 contre 3,15) et propose un système électronique optimisant le couple lors des changements de rapports (Intelligent Manual Transmission désactivable) : plus de fluidité à la montée et double débrayage au rétrogradage.

interieur supra 1

À bord, le tunnel est du coup repensé pour éloigner le levier de la console et le pommeau s’alourdit pour ajuster l’effort. Un programme alléchant qui tient ses promesses et accroît la connexion sportive. On retrouve le toucher BMW un brin accrocheur qui oblige à bien décomposer. Le talon-pointe automatique est si bien exécuté que l’on n’éprouve pas le besoin de s’en occuper. Tant mieux, cela permet de se concentrer sur le pilotage, éprouvant lorsqu’on affronte une spéciale fermée du Rallye de Monte-Carlo (M70 menant au Col du Turini).

toyota gr supra 3
Un rêve éveillé, parfaitement encadré par une voiture ouvreuse et un instructeur jouant les courageux copilotes ! Bravo aux équipes de Driving Evolution, dont le but était de pousser les conducteurs à se dépasser, en respectant les trajectoires rallye : couper sauvagement les cordes, écarter subtilement la trajectoire en entrée quand il le faut (angle fermé, long virage qui se referme). Malgré son gabarit, la Supra s’en sort la tête haute. La direction devient plus dense et informative, mais filtre encore trop les informations telle une GT. En passant de l’ancien à l’actuel modèle, on s’aperçoit aussi que la suspension gagne en efficacité sur le bosselé, mais concède toujours des mouvements de caisse. Le gabarit costaud se ressent au placement et l’avant manque encore de hargne. L’arrière, lui, se contente de pivoter gentiment et consent à glisser seulement en sortie, en étant généreux avec les gaz. Bref, la Supra fournit quelques efforts mais mériterait une mécanique plus caractérielle, chantante, un feeling plus naturel ou un comportement plus rock’n’roll. Il lui reste encore du travail pour devenir aussi fun et charismatique que le reste de la famille. 

En bref :

Moteur : 6 en ligne turbo, 2 998 cm3 

Puissance maxi : 340 ch, couple maxi : 500 Nm

Régime maxi : 7 000 tr/mn

Transmission : propulsion, BVM6

Pneus : Michelin Pilot Supersport dédiés

Poids annoncé : 1 577 kg

Perfs annoncées : 0 à 100 km/h en 4’’6, 250 km/h (bridée)

Prix : 68 400 €

toyota gr86 4

Reine de la glisse

La dernière-née GR86 incarne une spécialiste du genre, qui préfère les joies de la glisse à l’efficacité pure. Elle a d’ailleurs brillé lors de notre élection 2022, en remportant le titre de « Révélation de l’année ». Elle peaufine la recette de la GT 86 – dont elle dérive étroitement et co-développée avec Subaru -, rare au sein du marché : propulsion à moteur avant légère, équilibrée et joueuse. Aux portes du Mercantour, le panorama coupe le souffle et l’on se sent seul au monde. Sur ces sublimes et sélectives routes de l’arrière-pays niçois, le coupé au gabarit compact (4,26 m) se révèle vite à son aise. Les lacets semblent sans fin sur la D 2204 menant à Sospel via le Col de Braus, puis sur la D 2566 en direction de Moulinet.

toyota gr86 15

En grimpant à 2,4 litres, le flat-4 bi-injection a enfin du répondant à bas régimes et continue d’être rageur dans les tours (7 500 tr/mn maxi). Le saccadé atypique est toujours au rendez-vous et judicieusement amplifié à bord. Cette mécanique est secondée par une boîte manuelle (auto en option), très agréable à triturer et qui incite à réaliser le talon pointe (non automatisé). Seuls le dosage de I’accélérateur (surexcité) et l’intervention des aides à la conduite agacent et empêchent de doser finement. Heureusement, le VDC se déconnecte en deux temps et l’on bascule en Off sans hésiter, étant donné la douceur des réactions. Bien amortie, la GR86 conserve de la souplesse, des mouvements de caisse qui contribuent à sa progressivité. Le sous-virage se transforme rapidement en survirage, à l’ancienne… Ce qui n’a rien de péjoratif ! Au contraire, cet équilibre joyeux rend euphorique et rappelle une MX-5, une A 110 (252 ch)ou un ancien coupé Série 3. Les Michelin Pilot Sport 4 facilitent la tâche, comme l’autobloquant. Alors autant en profiter à fond !

toyota gr86 5
La GR86 n’est pas exempte de défauts, comme le toucher de direction, le mordant des freins ou le grip des pneus pour aller chercher le chrono… Sans oublier un intérieur suranné et des traits assez banals. Tout cela s’efface rapidement en savourant son swing. Le genre de compagne capable d’embellir le quotidien en quelques virages et qui cache deux petites places de dépannage à l’arrière. En clair, ce coupé reflète parfaitement les valeurs prônées par Gazoo Racing et Akio Toyoda : procurer des plaisirs simples et authentiques. Il se vendrait comme des petits pains en France s’il n’était pas foudroyé par un malus s’élevant à la moitié de son prix. Malgré cela, les carnets de commandes sont bien remplis et la production limitée à deux ans risque de générer de la frustration… À moins que Toyota décide de jouer les prolongations pour satisfaire la demande, comme pour son best-seller GR Yaris. 

En bref :

Moteur : 4 à plat, 2 387 cm

Puissance maxi : 234 ch, couple maxi :  250 Nm

Transmission : propulsion, BVM6

Régime maxi : 7 500 tr/mn

Pneus : Michelin Pilot Sport 4 et Alpin 6

Poids mesuré : 1 272 kg

Perfs mesurées : 0 à 100/200 km/h en 6’’6/25’’1, 225 km/h

Prix : 33 900 € 

toyota yaris gr 2

Best-seller

Notre Sportive 2 020 évolue ici comme un poisson dans l’eau. Le rallye ? Elle en a fait son credo et devait servir de base à une homologation en WRC. L’évolution hybride du règlement en a voulu autrement, mais Toyota n’a pas renoncé à ce projet ambitieux et peut s’en féliciter étant donné son succès. Cette fois, il n’a pas de partenaire et puise dans sa banque d’organes (train arrière de Corolla) ou son savoir-faire en matière de transmission intégrale pour proposer une puce à l’aise dans toutes les conditions. Tant qu’à faire, l’icône se déguste en version Track affublée de deux autobloquants Torsen avant/arrière, de jantes allégées et de pneus Michelin Pilot Sport 4S. Il suffit de quelques enchaînements bien corsés pour qu’un large sourire se dessine sur le visage… Et qu’il ne vous quitte plus. Le petit trois cylindres pétille, sonne juste et autorise de belles performances : moins de 25’’0 au 1 000 m ! Il est de plus couplé à un joystick à 6 positions qui réjouit par sa rapidité, sa précision et la qualité du talon pointe automatique. Mais dans le lot, c’est son déhanché qui rend accroc. La suspension passive avale les pires difficultés sereinement. Le grip est sidérant. Le feeling renvoie aux plus pures des GTi. On nage dans le bonheur et on n’a qu’une envie : que les lacets ne s’arrêtent jamais ! Il y a de quoi être rassasié dans cette région, avant de regagner tranquillement la côte.

interieur toyota gryaris2020 189
Le menu est à la carte, grâce aux modes de conduite ajustant entre autres la répartition du couple entre les essieux.
Vous désirez attaquer efficacement ? Le Track est idéal avec un dosage équilibré (50/50 %). Si vous êtes d’humeur taquine,
il suffit de basculer en Sport pour que l’arrière soit privilégié (70 %) et pivote aux placements. Partager le quotidien avec cette bombinette doit être une source de bonheur et d’adrénaline intarissable. N’est-ce pas Nicolas Richel, organisateur du Motor Sportive Day (fin juin à La Plagne) et parrain du magazine qui possède une Track et a la chance de vivre en Savoie ? Cette rallyeuse devrait s’en aller d’ici 2025, avec l’entrée en vigueur des normes de pollution Euro 7. Elle réclame un gros effort financier, entre une Track frisant les 40 000 € et un malus de 12 552 €, mais le jeu en vaut la chandelle. Cette GR a déjà le statut de collector. 

En bref (Track) :

Moteur : 3 en ligne turbo,  1 618 cm3

Puissance maxi : 261 ch,  couple maxi : 360 Nm

Régime maxi : 7 200 tr/mn

Transmission : intégrale, BVM6

Pneus : Michelin Pilot Sport 4S et Alpin 6

Poids mesuré : 1 285 kg

Perfs mesurées : 0 à 100/200 km/h en 5’’6/21’’1, 230 km/h (bridée)

Prix : 39 400 €

toyota yaris gr 8

C’est elle qui incarne le mieux l’esprit Gazoo Racing. En devenant une icône, la Yaris a permis au département sportif d’asseoir son aura internationale. Encouragé par une telle ferveur, GR a même lancé une Corolla de 304 ch l’an dernier, malheureusement non distribuée en Europe. Sur fond d’anxiété et de nostalgie, il reste à savoir comment Toyota va opérer sa transition énergétique sur le plan sportif. Si ce spécialiste de l’hybride limite la hausse de poids et se sert de l’électricité pour soigner le côté joueur et palpitant de ses productions GR, il peut envisager l’avenir sereinement.

Partager la fiche

Nos dernières occasions
209 900 €
Lamborghini Huracan LP 610-4
Mise en circulation : septembre 2015
479 900 €
Rolls Royce Cullinan
Mise en circulation : juillet 2020
529 900 €
Ferrari 812 GTS
Mise en circulation : avril 2022
245 000 €
Porsche 911 (997/2) GT3 RS
Mise en circulation : janvier 2011
254 900 €
Porsche 718 Cayman GT4 RS
Mise en circulation : décembre 2022
Prix sur demande
Lotus Elise S2
Mise en circulation : juillet 2003
359 900 €
Lamborghini Aventador S
Mise en circulation : janvier 2019
244 900 €
Porsche 911 (992) Carrera 4 GTS Cabriolet
Mise en circulation : juin 2023
249 900 €
Porsche 718 Cayman GT4 RS
Mise en circulation : septembre 2023
115 900 €
Ferrari F430 Spider
Mise en circulation : novembre 2008
89 900 €
Chevrolet Corvette C2 Stingray
Mise en circulation : janvier 1964
199 900 €
Mercedes Classe G500 Cabriolet
Mise en circulation : avril 2011
224 900 €
Lamborghini Gallardo LP570-4 Spyder Performante
Mise en circulation : juillet 2015
67 900 €
Mercedes SL 63 AMG (R231)
Mise en circulation : janvier 2013
264 900 €
Ferrari Roma
Mise en circulation : mars 2021
69 900 €
BMW 1M
Mise en circulation : octobre 2011
158 200 €
Porsche 911 (991) Carrera 4 GTS Cabriolet
Mise en circulation : avril 2015
31 900 €
Lotus Elise S1
Mise en circulation : avril 1999
310 000 €
Porsche 911 (993) 3.8 RS Touring
Mise en circulation : septembre 1995
124 900 €
McLaren MP4-12C
Mise en circulation : juillet 2012
409 900 €
Ferrari 296 GTS
Mise en circulation : mai 2023
339 900 €
Ferrari F8 Tributo
Mise en circulation : décembre 2020
449 900 €
Ferrari 488 Pista
Mise en circulation : février 2019
339 900 €
Lamborghini Huracan EVO Spyder RWD
Mise en circulation : décembre 2022
189 900 €
Porsche 911 (991/2) GT3 Touring
Mise en circulation : janvier 2018
348 900 €
Ferrari 296 GTB
Mise en circulation : février 2023
159 900 €
McLaren 570S Spider
Mise en circulation : juillet 2018
239 900 €
Porsche 911 (992) Carrera GTS
Mise en circulation : novembre 2022
244 900 €
Porsche 911 (991/2) GT3 RS
Mise en circulation : mai 2019
279 900 €
Lamborghini Diablo
Mise en circulation : septembre 1992
224 900 €
Ferrari F12berlinetta
Mise en circulation : juin 2026
359 900 €
Ferrari 296 GTB
Mise en circulation : avril 2023
278 900 €
Lamborghinin Huracan EVO LP640-4
Mise en circulation : mai 2020
614 900 €
Ferrari SF90 Spider
Mise en circulation : avril 2023
359 900 €
Ferrari 812 Superfast
Mise en circulation : avril 2021
324 900 €
Lamborghini Huracan EVO Spyder
Mise en circulation : février 2020
139 900 €
Alpine A110 R
Mise en circulation : octobre 2023
184 900 €
Audi RS6-R ABT
Mise en circulation : février 2024
364 900 €
Ferrari F8 Tributo Spider
Mise en circulation : août 2021
294 900 €
Lamborghini Aventador LP700-4
Mise en circulation : septembre 2012
Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
SPORTIVES
D’OCCASION
209 900 €
Lamborghini Huracan LP 610-4
Mise en circulation : septembre 2015
479 900 €
Rolls Royce Cullinan
Mise en circulation : juillet 2020
529 900 €
Ferrari 812 GTS
Mise en circulation : avril 2022
245 000 €
Porsche 911 (997/2) GT3 RS
Mise en circulation : janvier 2011
254 900 €
Porsche 718 Cayman GT4 RS
Mise en circulation : décembre 2022
Prix sur demande
Lotus Elise S2
Mise en circulation : juillet 2003
motorsport blanc
NE MANQUEZ PAS LE PROCHAIN NUMÉRO
 VOUS AIMEREZ
AUSSI
lamborghini revuelto 2
Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.