evo171 couv
Essai

UN ESSAI SIGNÉ EVO

Essai Porsche Taycan Turbo Cross Turismo : pas un Taycan Dakar

le
La version break de la Porsche électrique arrive avec ses ailes et bas de caisse en plastique. Mais ne vous y fiez surtout pas.
SOMMAIRE

Vous avez tout à fait le droit de penser que le Taycan Cross Turismo est le pire cauchemar d’evo. En plus d’être un véhicule électrique de 2,3 tonnes, il est aussi un crossover plutôt bizarre. Pour être franc, ce segment a engendré certains des véhicules les plus inutiles et les plus flasques qui aient jamais débarqué sur une ligne de production automobile. Comme l’Opel Adam Rocks ou le BMW X6. La galerie des horreurs.

porsche taycan turbo 0048

 

Pas un Taycan SUV

Le Taycan Cross Turismo est toutefois une proposition bien différente. Vous avez peut-être vu en images des prototypes de présérie sur des chemins de terre projetant sauvagement des gerbes de cailloux dans chaque virage lors de tests d’endurance, mais bien qu’il en soit capable (sans doute au prix d’un soubassement complet à remplacer) ce n’est pas un Taycan surélevé avec de fausses prétentions tout-terrain. Il a beau recevoir de gros élargisseurs d’ailes en plastique et une suspension relevant la garde au sol de 20 mm par rapport à un Taycan classique (ou 30 mm avec le pack Off-Road), il peut également rouler très bas comme une berline. C’est bien noté ? OK.

porsche taycan turbo 0113

Et lorsque vous vous retrouvez devant un Cross Turismo, il semble effectivement très bas, au moins autant que le Taycan classique. Le résultat est une auto qui en impose et qui fait tourner les têtes, plus encore que la sportive iconique du constructeur. C’est un vrai hyper-break.

C’est une auto qui en impose, un vrai hyper-break

Même si les ventes d’électriques de Porsche ont baissé en 2022 du fait des problèmes d’approvisionnement, le Taycan transforme radicalement le business model de Porsche. La majorité des ventes du constructeur en Europe se faisait en 2021 avec des modèles hybrides et électriques, et le Cross Turismo commençait à peser lourd dans la balance en comptant pour presque un tiers des ventes de Taycan. Cette version Turbo est affichée à plus de 169 000 euros, sans compter les nombreuses options nécessaires qui font ici monter le prix de plus de 30 000 euros. Certes, les coûts d’étude, de conception, de développement et d’industrialisation du Taycan ont dû être faramineux mais les comptables de la compagnie doivent sourire chaque fois qu’un bon de commande de Taycan tombe sur leur bureau, surtout avec ce type de configuration.

La gamme

porsche taycan turbo 0139
Les jantes Cross Turismo Design en 21 pouces sont une option à 3 252 euros. Plus 162 euros pour le petit enjoliveur central avec le logo Porsche…

Dans la gamme, le Turbo se positionne au-dessus des 4 et 4S et sous le Turbo S. Il offre la même puissance de base de 625 ch que ce dernier qui, par contre, propose jusqu’à 761 ch en mode launch control contre “seulement” 680 pour le Turbo. De plus, le couple maximal en mode launch control atteint 850 Nm sur le Turbo et 1 050 Nm sur le Turbo S. Mais les caractéristiques de cette version Turbo impressionnent malgré tout (tout comme son poids de 2 320 kg) avec notamment un 0 à 100 km/h effacé en 3’’3 et, encore plus impressionnant, moins de 2’’ pour passer de 80 à 120 km/h.

On pourrait écrire une thèse complète au sujet des technologies qu’il embarque mais ce n’est pas le lieu je vais donc me concentrer sur les impressions de conduite.

Au volant

porsche taycan turbo 0078
Pour profiter de l’essieu arrière directionnel qui améliore l’agilité (et la stabilité), il vous en coûtera 2 352 euros de plus.

À bord, on se sent à l’aise, l’habitacle se montre très confortable et un coup d’œil par-dessus l’épaule m’indique que je dispose de l’option de sièges 4+1. Oui, c’est une option à 480 euros. Bien qu’il s’agisse d’une imposante auto, les places arrière n’offriront un vrai confort qu’à deux personnes, la place du milieu restant du “dépannage”. Et si la silhouette de break vous laissait augurer d’un volume de chargement titanesque, sachez qu’il n’augmente que de 39 litres avec les sièges arrière en place. Reste qu’une fois les sièges rabattus, le volume grimpe malgré tout à 1 170 litres.

Conduire la Cross Turismo est une expérience étonnante et intéressante. Le confort de roulage est royal et la présence des jantes optionnelles de 21 pouces ne se remarque qu’à basse vitesse. L’isolation des vitrages (1 350 euros en option) vous maintient dans une ambiance feutrée et sereine, idéale pour les longs voyages. La performance disponible instantanément est juste immense, le trafic autour de vous est figé subitement à la moindre accélération. C’est si débordant que l’on se rend vite compte qu’il faut savoir garder une certaine mesure avec la pédale de droite. Ce n’est pas parce que toute cette puissance est disponible qu’il faut l’utiliser, d’autant qu’un peu de retenue améliore grandement l’autonomie du Cross Turismo annoncée entre 395 et 452 km (WLTP).

Car dès que vous tombez sous les 160 km d’autonomie, le stress monte en flèche.

Une conduite en retenue

Il faut aussi se restreindre lorsque vous cherchez à exploiter les qualités dynamiques de l‘engin. Comprenons-nous bien, il n’en manque pas. Étant donné sa taille et son poids, il se déplace avec une rage qui frise la démence, aidé par sa transmission intégrale inébranlable et une agilité effrayante renforcée ici par ses 4 roues directrices optionnelles. Ce n’est que lorsque vous l’engagez dans un classique virage à 90° d’une petite route de campagne que vous prenez conscience de la masse en mouvement sous vos fesses et les dégâts que pourrait causer un tel bestiau si les choses tournaient mal. Du fait de sa taille et de son poids mais aussi de sa conduite unidimensionnelle (deux pédales, pas de rapports à passer, pas de son moteur même si une bande-son artificielle est diffusée), le Cross Turismo a besoin de routes adaptées pour ressentir un quelconque frisson. Sur le tracé étroit de l’arrière-pays, vouloir pousser fort à son volant peut vite se révéler imprudent et au final pas très agréable.

En conclusion

Mais le plus gros inconvénient de cette auto n’a rien à voir avec Porsche. En effet, on ne peut pas accabler la marque du manque de bornes de recharge sur le territoire. Le stress du manque de jus et l’obligation de sortir de son itinéraire pour recharger, voire de devoir attendre dans un coin paumé et désagréable pour “faire le plein”, tout cela est clairement un frein pour beaucoup. Évidemment, ce n’est pas le cas de tout le monde et ceux qui ont un mode de vie compatible vous diront que l’électrique c’est fantastique. On peut penser que tout cela va s’arranger avec le temps mais, pour l’instant, cela ne plaît pas à tout le monde. Cela dit, ça n’enlève rien aux qualités de ce Taycan Turbo Cross Turismo qui se révèle être un crossover particulièrement convaincant.

Ce qui n’était pas gagné d’avance.  

 

Cet essai est paru dans EVO 154, un magazine que vous pouvez vous procurer sur ngpresse.fr

Partager la fiche

Nos dernières occasions
Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
LE VERDICT
Un crossover convaincant, performant et efficace
Il lui faut de larges routes et plus de stations de recharge
NOTRE AVIS
4/5
SPORTIVES
D’OCCASION
242 900 €
porsche 992 gt3 occasion 1
Porsche 911 (992) GT3
Mise en circulation : août 2021
99 900 €
porsche 991 2 carrera occasion 2
Porsche 911 (991/2) Carrera
Mise en circulation : avril 2016
122 900 €
porsche 718 spyder occasion 1
Porsche 718 Spyder
Mise en circulation : décembre 2020
279 900 €
porsche 992 gt3 occasion 1
Porsche 911 (992) GT3
Mise en circulation : août 2021
64 900 €
porsche cayman gts occasion 3
Porsche Cayman 981 GTS
Mise en circulation : juillet 2014
274 900 €
porsche 718 boxster rs occasion 3
Porsche 718 Spyder RS
Mise en circulation : janvier 2024
144 900 €
porsche 991 gt3 occasion 2
Porsche 911 (991) GT3
Mise en circulation : août 2015
254 900 €
porsche 992 gt3 2 occasion 1
Porsche 911 (992) GT3
Mise en circulation : février 2022
234 900 €
porsche 991 gt3 rs weissach 1
Porsche 911 (991/2) GT3 RS
Mise en circulation : mai 2019
64 900 €
porsche macan gts occasion 3
Porsche Macan GTS
Mise en circulation : février 2017
79 900 €
porsche 997 turbo occasion 2
Porsche 911 (997) Turbo
Mise en circulation : mai 2007
74 900 €
porsche 981 cayman gts occasion 1
Porsche 981 Cayman GTS
Mise en circulation : novembre 2014
64 900 €
porsche 928 gts occasion 3
Porsche 928 GTS
Mise en circulation : juin 1992
67 900 €
porsche 996 40 jahre occasion 3
Porsche 911 (996) 40 Jahre
Mise en circulation : février 2014
31 900 €
porsche 968 cabriolet occasion 1
Porsche 968 Cabriolet
Mise en circulation : novembre 1992
 FICHE
TECHNIQUE
Moteur
2 électriques
Disposition
Avant_arriere

CO2 (g/km)

0 g/km
Puissance (ch à tr/mn)
625 ch (680 ch lors du launch control)
Couple (Nm à tr/mn)
850 Nm (lors du launch control)
Type de transmission
Intégrale permanente
0-100 km/h annoncé
3''3
Vitesse maximum
250 km/h
Poids
2320 kg
Prix
169 280 euros (2023)
evo blanc
NE MANQUEZ PAS LE PROCHAIN NUMÉRO
 VOUS AIMEREZ
AUSSI
lamborghini revuelto 2
Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.