Supertest

UN ESSAI SIGNÉ MOTORSPORT

Alpine A110 S kit Aéro : Joyeux grip

le
La mise à jour 2022 a apporté à l’Alpine A110 S un bonus de 8 ch, un kit aéro et des pneus semi-slicks en option. La joyeuse fêtarde deviendrait-elle trop sérieuse ? Rien n’est moins sûr. Nous l'avons supertestée sur nos bases.
SOMMAIRE

renault alpine a110s 2022 300 ch

Entre des publications sur Instagram nous montrant tantôt une balade avec la sainte trinité des Ferrari 250 (GTO, California et Châssis Court) tantôt l’une de ses trois (oui trois !) McLaren F1 en drift, François Perrodo alias “fanchracing” affirmait il y a peu de temps que l’A110 S reste « la meilleure voiture de sport que l’on puisse acheter de nos jours ». Outre le fait que le milliardaire français de 45 ans ait quelques sérieux points de comparaison dans son garage d’une autre galaxie, c’est à en croire ses écrits un puriste, un authentique passionné et accessoirement un champion du monde en titre en WEC dans la catégorie LMGTE Am. Un type plutôt détestable, donc, avec qui j’ai malheureusement très peu de points communs excepté le même avis tranché sur la berlinette des temps de modernes. 

Recette magique

Il est amusant de constater que plus les années passent depuis la renaissance d’Alpine en 2017, plus la pertinence du concept saute aux yeux. On a pu, sans doute à raison, pointer du doigt quelques menus défauts, un relatif manque de noblesse mécanique ou encore la timidité des évolutions proposées depuis cinq ans, mais prendre le volant en 2022 de l’A110 S remastérisée et posée sur quatre semi-slicks procure la plus douce des gifles. Le bonheur est simple comme un coupé light d’à peine plus de 4 m de long bien suspendu, virevoltant dans la campagne nivernaise entre deux séances chrono.

renault alpine a110s 2022 300 ch
Un nouvel et agréable habillage en microfibres est proposé en option. L’infotainment a quant à lui été modernisé (compatibilité Apple Car Play / Android Auto)

Tout sonne comme une évidence, à commencer par le rapport franc mais jamais trop viril, juste parfaitement naturel qui s’instaure avec l’auto au premier contact. Sa joie de vivre contagieuse donne simplement envie de rouler, de jouer, de s’évader en douce à la recherche d’un chapelet de virages menant, si l’on est gourmand, au sommet d’un col. Point de cime alpine cochée cette fois-ci sur notre parcours mais ce qu’il faut de verts paysages non rectilignes pour s’en donner à cœur joie. Cet essai a moins pour objectif de se fabriquer une nouvelle tranche de vie en berlinette que de jauger objectivement la mise à jour mécanique et les équipements sportifs inédits dont bénéficie l’A110 S Phase 2. 

renault alpine a110s 2022 300 ch
Evolutions 2022

Commençons par le plus visible, à savoir le Kit Aéro comprenant une lame à l’avant et un aileron de taille respectable à l’arrière, le tout en carbone. L’option facturée 5 400 € fait sauter le limiteur à 260 km/h et permet d’atteindre 275, vitesse à laquelle 141 kg d’appuis supplémentaires (60 devant, 81 derrière) sont générés. Rien de transcendant sur le papier, mais les pistards salueront l’effort et apprécieront encore davantage les Michelin Pilot Sport Cup 2 enfin disponibles au catalogue moyennant une rallonge de 740 €.

On peut s’étonner de voir les semi-slicks arriver si tard alors que les A110 pullulent depuis belle lurette sur les trackdays et que, de l’aveu des metteurs au point, le châssis de la S a été pensé dès le départ (en 2019 donc) pour en être équipé. Précisons que les trains roulants sont vierges de toute modification. Nous retrouvons ainsi les barres antiroulis et les ressorts affermis respectivement de 100 et 50 % ainsi qu’une garde au sol abaissée de 4 mm par rapport au modèle de “base”. 

renault alpine a110s 2022 300 ch

Les joies de la légèreté

Le 1,8 litre turbo a quant à lui été (subtilement) revu. Il gagne 8 ch pour atteindre la barre symbolique des 300, tandis que le couple maxi disponible 400 tours plus haut progresse de 6 %. En fonction des options cochées, le poids annoncé par Alpine oscille entre 1 102 et 1 140 kg. Bien que notre voiture d’essai bénéficie du toit en carbone (2 450 €), elle pèse 1 132 kg, soit 15 kg de plus que l’A110 S essayée en 2020. Avec la disparition des Lotus légères et la prise de gras de la concurrence, la berlinette fait plus que jamais figure de super poids plume. Songez qu’une Toyota Supra, une Corvette C8 et le Cayman GT4 RS pèsent respectivement 1 530, 1 684 et 1 488 kg ! Les mauvaises langues diront que c’est facile d’être mince avec deux, voire quatre cylindres en moins. Les honnêtes puristes, eux, se contenteront d’applaudir respectueusement.

Sa joie de vivre contagieuse donne juste envie de rouler, de jouer, de s’évader

Tout ou presque ce qui fait de la berlinette une sportive d’exception tient dans sa légèreté. À commencer par des performances de haut vol pour une auto de seulement 300 ch. Le 0 à 100 km/h mesuré à Lurcy-Lévis fond littéralement, de 4”6 à 4”2, soit un dixième de mieux qu’un 718 Cayman S. Alpine prétend que le grip des Cup 2 par rapport à celui des Pilot Sport 4 n’est pour rien dans ce progrès. Permettez-nous de penser le contraire. Ainsi chaussée et forte d’un moteur plus puissant et rageur dans les tours, la nouvelle A110 S progresse de quatre dixièmes sur le mille mètres départ arrêté abattu désormais en 22”5. C’est précisément le temps réclamé par une M2 Competition de 410 ch ! 

Le quatre cylindres turbo ne dresse toujours pas les poils des avant-bras mais son caractère plus que jamais festif fait écho à celui du châssis. On le sait, les réglages de la S ont calmé le jeu par rapport à l’A110 originelle. Nous aurions ainsi pu craindre que les Michelin Cup 2 ne finissent de brider une auto que l’on aime avant tout pour son swing. Dans les faits, la berlinette est bel et bien collée au bitume comme jamais, sans pour autant devenir ennuyeuse, loin de là.

renault alpine a110s 2022 300 ch
Le meilleur des mondes

Ce que le grip accru des pneumatiques ôte en frissons aux accros du contre-braquage, il le rend en mordant, en précision, en (bonnes) remontées dans le volant et, bien sûr, en efficacité. Même si l’on n’achète pas, sauf cas exceptionnel (voir encadré ci-contre) une Alpine pour atomiser tout ce qui roule sur circuit, on peut savourer l’apport des semi-slicks dans ce domaine. En partant du principe qu’il ne reste pas grand-chose des 141 kg d’appuis promis à 275 km/h lorsqu’on prend un virage à 100, et compte tenu de la vitesse identique relevée en bout de ligne droite, on peut attribuer les progrès de l’A110 S sur notre piste de référence uniquement ou presque à ses pneumatiques.

renault alpine a110s 2022 300 ch

La Phase 2 passe ainsi 3 à 4 km/h plus vite dans les courbes rapides et tourne en 1’21”75 contre 1’22”96 pour la Phase 1. L’écart est significatif mais pas énorme. Logique si l’on se rappelle la motricité et le grip latéral déjà remarquables avec les Michelin Pilot Sport 4. La nouvelle berlinette de pointe s’intercale ainsi entre un 718 Cayman S (1’21”70) et une Mercedes-AMG GTS (1’21”79). Elle égale au passage la Nissan GT-R de 2008… 

Les semi-slicks neufs dont nous disposions ici bannissent toute forme de drift contrairement à ceux, bien usés, de la présentation au Paul Ricard. L’agilité, elle, est bien là, diabolique, pour ne pas dire unique. Composer du bout des doigts et des orteils avec l’équilibre exceptionnel du châssis tout alu procure encore et toujours un plaisir incommensurable. Des réglages spécifiques permettraient sans doute de tirer pleinement parti de l’adhérence des Cup 2, mais on chipote car en l’état, l’A110 S a tout, comme le dit François, de la voiture de sport idéale.

renault alpine a110s 2022 300 ch
Chaussée en semi-slicks, la berlinette passe logiquement beaucoup plus fort en courbe, freine mieux et améliore ainsi le temps de l’A110 S Phase 1 équipée de Michelin Pilot Sport 4 de plus d’une seconde. L’apport du kit aéro sur un circuit aussi sinueux est quasi nul.
[themoneytizer id= »104233-1″]

En conclusion

La berlinette n’évolue guère, mais pourquoi l’en blâmer. Elle procure un plaisir intact, immense et singulier en toutes circonstances. L’intérêt du kit aéro n’est pas évident, en revanche la possibilité de chausser l’auto en Cup 2 représente un réel atout en matière d’efficacité sur route comme sur piste sans grever le plaisir de pilotage exceptionnel que procurent le fabuleux châssis et la légèreté. À moins de 80 000 euros malus compris, le rapport prix/plaisir proposé par Alpine est plus que jamais imbattable, d’où la note maximale.

Partager la fiche

LE VERDICT
Prix/plaisir
Châssis exceptionnel
Légèreté
Look
Palettes trop petites
Feeling de direction
NOTRE AVIS
5/5
 FICHE
TECHNIQUE
Moteur
4 en ligne
Disposition
central-arriere
transversale
Cylindrée (cm3)
1798 cm³
Suralimentation
Turbo
Puissance maxi (ch à tr/mn)
300 à 6300
Couple maxi (Nm à tr/mn)
340 de 2400 à 6000

Régime maxi (tr/mn)

6800 tr/mn
Vitesse maximum (km/h)
275
0-100 km/h annoncé
4"2
0-100 km/h mesuré
4"2
0-200 km/h annoncé
-

0-200 km/h mesuré

14''9
400m DA annoncé
-

400m DA mesuré

12"2
1000m DA annoncé
22''4

1000m DA mesuré

22''5
6,8
CO2 (g/km)
155

Prix

74500 €
Puissance fiscale
15
SPORTIVES
D’OCCASION
75 000 €
Alpine A110S
Mise en circulation : novembre 2019
motorsport blanc
NE MANQUEZ PAS LE PROCHAIN NUMÉRO
 VOUS AIMEREZ
AUSSI
bmw m4 csl / porsche 911 gt3 touring (type 992)
Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter