favicon blancgrège rvb
Nouveautés

Alpine A290-bêta, une traction électrique lifestyle pour débuter

L'an prochain, Alpine sortira son deuxième modèle depuis sa renaissance avec l'A110 en 2017. Ce concept A290-ß préfigure à 85% son style définitif.
SOMMAIRE

Le pitch : la deuxième Alpine

a290 β preshow (2)

Ce show-car roulant dont nous vous révélions le nom fin avril préfigure le deuxième modèle d’Alpine depuis sa résurrection en 2017 avec l’A110. Il donne les codes de style principaux du modèle qui doit être lancé au dernier trimestre 2024, quelques mois après le revival Renault 5 électrique sur lequel il est basé. Selon Antony Villain, patron du style Alpine, il est réaliste à 85% mais on se méfiera de ce genre de pourcentage, les plus anciens se rappelant le concept de Coupé Laguna annoncé réaliste à 80% puis de sa déclinaison en série qui ne déclenchait pas du tout le même frisson. Pour se faire une idée précise du degré de réalité, il faut se souvenir du concept Twin’Run préfigurant la Twingo qui avait roulé notamment à Monaco en 2013 et qui avait été construit un peu de la même manière.

Les perfs et les specs : moteur dans les roues et torque vectoring pour l’A290-ß … mais pas pour l’A290

a290 β shooting (6)

Un show-car ne reposant pas sur la plateforme prévue pour le véhicule de série, cette A290-ß ne donne aucune indication véritable sur le modèle définitif. Il s’agit ici d’une coque en carbone arceautée répondant aux normes FIA car l’auto est prévue pour rouler en démo sur circuit lors de certaines épreuves de F1 ou d’Endurance. Comme la Twin’Run, la construction s’inspire plutôt du monde de la compétition saut qu’ici, point de V6 mais deux moteurs électriques intégrés aux roues … avant ! En effet, l’A290 sera une traction et le show-car reprend cette architecture. Rappelons aussi que selon la nouvelle dénomination Alpine, les autos terminant par 90 seront plus axées lifestyle que les modèles terminant par 10, décrits comme étant de pures sportives.

Le niveau de puissance n’a pas été divulgué mais il est décrit comme étant ‘très important’ (et surtout beaucoup plus important que celui du modèle de série), ce qui pose la question du passage au sol des kW. Alpine indique qu’ils ont développé un système Torque Vectoring permettant justement de gérer la puissance sur les seules roues avant… un système que l’on ne retrouvera évidemment pas sur le modèle de série qui reprendra plutôt le groupe motopropulseur de la Mégane E-Tech. Non, pour savoir quelle motorisation adoptera l’A290, il faut plutôt regarder sous la lunette arrière du concept A110 Eternité et son moteur électrique équipé d’une boîte double embrayage à deux rapports qui développait 242 ch. Mais chut, on ne vous a rien dit.
Si pour l’instant, les responsables du développement d’Alpine n’ont toujours pas reçu les premiers protos de la future A110, il est probable que la cinématique à deux moteurs intégrés aux roues avec torque vectoring du concept A290-ß soit une des options pour le futur coupé dont on sait qu’il va être difficile de lui coller ses batteries dans le plancher. Dès lors, dégager de l’espace entre les roues serait une belle alternative. Mais on reste là dans la supposition…

a290 β preshow (52)

Au niveau dynamique, le communiqué parle de la présence de butées hydrauliques et d’une suspension arrière multibras qu’on espère retrouver en série pour offrir un comportement à la limite assez serein pour une auto qui devra composer avec un poids conséquent du fait de ses batteries. On est moins rassuré par le fait que le concept embarque le système de freinage Brembo à 4 pistons de l’A110 beaucoup plus légère.

Le concept offre 11 réglages d’ABS et trois modes de conduite (wet,dry,full) que l’on imagine repris de l’univers de la course et donc guère reproductibles en série.

Le look : une R5 Alpine

a290 β preshow (10)

Pour ce show-car, les designers ont évidemment forcé le trait. En se basant sur le concept R5 Prototype du Mondial, ils l’ont affublé d’éléments aérodynamiques censés améliorer la traînée, de jantes tricolores, d’une peinture texturée blanc mat légèrement pailleté rappelant la neige, de zones noires en carbone forgé rehaussé de bleu rappelant la roche des montagnes, un noir métallisé pour le toit, des lumières bleus ou mauves, ce qui peut faire beaucoup pour un oeil en quête de subtilité.
Les optiques avant en X (non, aucun lien avec la Bugatti Bolide mais plutôt avec les autos de courses des années 60 dont les phares étaient scotchés en X pour éviter qu’ils ne se brisent) et les rampes verticales de leds à l’arrière inspirés de ceux des protos d’Endurance ne résisteront pas au passage en série au contraire des jolis feux de jour, eux aussi en X, sur le haut du bouclier avant. Pour le feu antibrouillard central repris de l’univers de la F1, le doute est permis.

a290 β preshow (5)
Les roues de 20 pouces du concept ne passeront pas non plus le cut de la série mais elles atteindront toutefois les 19 pouces sur la version définitive, ce qui est énorme (et va lui donner un look d’enfer).
Le concept ne dispose que de deux portes (plus le coffre) mais le modèle définitif sera évidemment une 4 portes comme l’indiquent les découpes du concept. Le gimmick du triangle évoquant la montagne (et les Alpes) est repris sur les vitres arrière, le concept joue beaucoup sur les codes de la street culture et du streetwear pour l’intérieur. Les animations lumineuses nombreuses (les noms de Gasly et Ocon apparaissent sur la face avant dans le prolongement des leds bleues clignotantes) laissent penser que le modèle de série abusera de ces jeux lumineux.

a290 β preshow (28)

Dans l’habitacle, le designer s’est totalement lâché. On appréciera le poste de pilotage central façon GMA T.50 et ces deux baquets arrière latéraux qui offrent une vue spectaculaire aux passagers. La vision de l’extérieur à travers le pare brise (en plexy) qui rentre sous le capot est spectaculaire grâce à une architecture du tableau de bord en V (ou en flèche) recouverte de peinture luminescente qui se poursuit à l’extérieur avec les rétroviseurs. De nuit, l’aspect est franchement spectaculaire.
Le volant abrite quelques boutons dont on peut penser que certains seront repris en série. On pense notamment au bouton bleu OV ou Overtake (dépassement) repris des F1 de Gasly et Ocon qui donnera accès à un boost de puissance.

a290 β fond blanc (4)
Le cuir végétal, les teintes luminescentes, l’aluminium sablé et la ligne transversale rouge reprise du concept Alpenglow finissent de singulariser l’intérieur de ce concept. S’il ne sera bien sûr pas transposable à la série, Alpine indique que « le cockpit sera orienté vers le conducteur, à la fois physiquement, mais aussi au niveau du système multimédia et des interfaces virtuelles associées, comme le système de télémétrie embarquée et les animations Alpine. »

Les prix : sans doute pas donnée

a290 β fond blanc (8)

Renault a annoncé lors de la présentation du concept R5 Prototype il y a deux ans que sa R5 E-Tech serait proposée à un prix de départ d’environ 19 000 euros. Depuis, certains évènements ont fait exploser les tarifs automobiles mais on peut imaginer que cette petite électrique appelée à remplacer la Zoé et la Twingo E-Tech ne dépassera pas les 25 000 euros.
Combien pourrait valoir une version Alpine très poussée d’environ 200 ch ? Le problème est le positionnement lifestyle de l’engin et le besoin pour la firme de prospérer économiquement. L’arrivée au marketing d’Antonino Labate en provenance de Cupra semble devoir confirmer un positionnement haut de gamme marqué. Sachant que les Honda E ou Abarth 500E de seulement 154 ch et à l’autonomie ridicule sont affichées 42 ou 43 000 euros (hors remises), on peut s’inquiéter jusqu’à supposer que la petite citadine sportive selon Alpine (forcément plus aboutie dynamiquement parlant) ne sera pas très abordable.

L’opinion : débuter par une citadine, c’est rassurant

a290 β preshow (41)

La version de série de l’A290 sera sans doute plus jolie que ce show-car bêta surchargé pour faire le buzz. Ses proportions sont parfaites, son style néo-rétro devrait faire mouche. Mais attention, lorsque Alpine parle de rajeunir sa clientèle, c’est pour viser les quarantenaires et pas les vingtenaires naturellement attirés par les petites citadines. Son prix risque fort de ne la rendre accessible qu’à une clientèle huppée mais on espère se tromper. Reste qu’il est agréable de voir à nouveau une petite sportive au catalogue d’un constructeur. Même si elle est électrique.
Mais surtout, l’équipe de mise au point est toujours la même qu’avant (Laurent Hurgon conduit actuellement les prototypes), ce qui est une immense source d’espoir quant à la qualité dynamique du produit.

Nos dernières occasions
Clément Choulot/Alpine

Partager cet article

Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
SPORTIVES
D’OCCASION
94 900 €
alpine a110 gt occasion 1
Alpine A110 GT
Mise en circulation : janvier 2024
logo 1ligne blancgrège rvb
 VOUS AIMEREZ
AUSSI
lamborghini revuelto 2
Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.