favicon blancgrège rvb
Actus

Alfa Romeo pourrait changer ses plans si Trump redevient président

Selon l’issue des élections présidentielles américaines et de celles au Parlement européen, la stratégie à moyen terme d’Alfa Romeo pourrait beaucoup changer.

Alfa Romeo se prépare à lancer trois importantes nouveautés : d’ici quelques jours, le constructeur italien lèvera le voile sur le Milano, un petit crossover urbain aux dessous proches des Peugeot 2008 et autres Jeep Avenger (avec une version sportive de 240 chevaux, une traction munie d’un différentiel à glissement limité mécanique). Pour 2025 et 2026, la marque prévoit deux nouvelles familiales électriques sur la plateforme STLA Large, qui remplaceront respectivement les Giulia et Stelvio actuels.

Et après ? Tout dépendra de l’issue des élections du parlement européen en juin prochain et surtout, des présidentielles américaines de novembre. C’est le patron d’Alfa Romeo Jean-Philippe Imparato qui le dit : « je voudrais qu’on conçoive un grand modèle électrique sportif inspiré du Ferrari Purosangue, mais nous devons surveiller les évolutions du marché et de la politique internationale. Selon ce qu’il se passe, on pourrait plutôt travailler sur une petite auto davantage conçue pour l’Europe », a-t-il déclaré d’après les journalistes d’Automotive News.

Le SUV électrique en question se destinerait aux Etats-Unis et à la Chine mais Alfa Romeo serait prêt à y renoncer en cas de victoire de Donald Trump aux prochaines élections américaines, supposant que son administration annulera la plupart des mesures d’électrifications lancées par le gouvernement Biden l’année dernière. Dans ce dernier cas, Alfa Romeo préfèrerait se focaliser sur une nouvelle petite auto électrique conçue pour le marché européen. À condition, évidemment, que l’Union européenne ne fasse pas machine arrière elle non plus sur le sujet ! Rappelons que les nouvelles plateformes du groupe Stellantis et notamment la « grande » STLA Large inaugurée par la Dodge Charger il y a quelques jours restent compatibles avec des motorisations thermiques. Alfa Romeo et les autres marques du groupe Stellantis ont donc les moyens de s’adapter si la demande en voitures électriques n’évolue pas dans le sens prévu au cours des prochaines années.

Nos dernières occasions

Partager cet article

Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
SPORTIVES
D’OCCASION
 VOUS AIMEREZ
AUSSI
lamborghini revuelto 2
Recevez les dernières actus

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.